Mot de passe oublié ?

Renvoi de mot de passe

Accueil Blog A propos

TĂ©moignage de Sara, 38 ans, Bordeaux

Mon amant me comble de bonheur !

J’étais arrivée à un moment de ma vie assez crucial. J’approchais de la quarantaine, je me rendais compte que j’avais passé les 20 dernières années de ma vie à m’occuper entièrement de ma famille, tout en essayant de mener une vie professionnelle convenable.

Je me suis assise, et ce fut comme un choc. Et moi, dans tout ça ? Où en étais-je, est-ce vraiment ce que je voulais ? Je sentais que la femme en moi était entrée dans une sorte de léthargie. Je me devais d’être honnête vis-à-vis de moi-même. Je réalisais alors que j’avais de forts désirs sexuels, et que j’enviais secrètement une copine à moi qui vivait une relation extraconjugale. Je venais de prendre la décision de moi aussi pouvoir profiter un peu des plaisirs de la vie, et de me trouver un amant. En relevant la tête, et en observant autour de moi, tout devint d’un coup plus clair. Je me rendais compte que beaucoup d’hommes me courtisaient au quotidien.

Mais j’étais trop occupée par ma vie trépidante de mère active pour m’en rendre compte. Je n’eus donc aucun mal à me choisir un homme qui rentrait dans mes critères. Quitte à tromper mon mari, je devais le faire avec un homme qui me plait assez. J’ai jeté mon dévolu sur un ami à moi, que j’avais rencontré quelques années plus tôt, dans une soirée à thème. Il était vraiment beau garçon, et je le suspectais inconsciemment d’être très bien pourvu par la nature, à la vue de la bosse significative de son entre-jambes. J’en rigole encore aujourd’hui, mais lorsque je lui avouai que j’avais envie d’une relation sexuelle avec lui, il tomba presque de sa chaise. Je pense qu’il est amoureux de moi. Mais ce n’est pas réciproque.

Pour moi, c’est une relation purement sexuelle. Je me rends compte au fil des années que je suis totalement nymphomane. J’adore exprimer ce côté un peu chienne, désolée pour le terme, et je n’y arrive pas avec mon mari. Je ne me lâche totalement qu’en la présence de mon ami/amant. Je préfère nos parties de jambes en l’air à notre amitié. J’ai délibérément pris le risque de tout gâcher, pour me faire plaisir. Il sait que je ne pense qu’à mon plaisir, et il accepte la situation. Il voudrait que je quitte mon mari, et il me fait parfois une petite crise de jalousie. Je dois vite recadrer les choses, assez fermement parfois, afin qu’il ne se sente pas des ailes pousser dans son dos. Vous devrez vous aussi établir des règles avec votre amant.

C’est une nécessité pour ne pas éveiller de doute chez votre entourage. Personnellement, je lui ai interdit de téléphoner à la maison, de m’envoyer des mails, ou toute autre forme de contact. Lorsque je veux le voir, c’est moi qui me débrouille pour le joindre. Ça fait un peu plus de deux ans que ça dure, et je n’ai toujours pas eu de problème avec cette situation.

Témoignage d’Audrey, 42 ans, Paris

Je vis ces deux relations parallèles comme des choses indispensables. Et parfois, je me rends compte que c’est impossible. Il faut avoir le cœur accroché pour mener une vie maritale et une relation extraconjugale.

Je n’ai qu’un seul amant, mais j’ai une copine qui couche avec trois hommes en même temps, en plus de son mari. Vous vous imaginez ? Je n’ose pas moi, comment fait-elle ? C’est déjà si difficile de ne pas se faire prendre lorsqu’on entretient une seule relation extraconjugale. J’ai une vie de famille, un mari, deux enfants, une vie de couple normale. J’aime mon mari, mais voilà, tout est devenu platonique. Ça s’est immiscé progressivement entre nous, insidieusement, sans le voir venir. Et puis un jour, je me suis levée, et je me suis dit qu’il était temps que je profite de mon corps de femme. D’autant plus que je suis une femme très belle, j’ai 46 ans, et je suis une brune pulpeuse. J’aime être féminine, je me pomponne tout le temps, je m’habille bien. Je ne comprends pas pourquoi mon mari s’est désintéressé progressivement de moi.

Peut-être qu’il me trompe également. De toute manière, maintenant, c’est trop tard, je m’en fiche. Je compte profiter de ce que je vis actuellement à fond, et si ça se passe mal avec mon amant, je m’en trouverai un autre rapidement. J’ai compris une chose essentielle, les hommes sont à nos pieds. Je le vérifie tous les jours. Il serait vraiment bête de ne pas pouvoir en profiter. Bien entendu, si tout se passe très bien avec votre partenaire, et que vous êtes heureux de cette manière, rien ne vous pousse à l’adultère. J’ai cédé à la tentation bêtement, un soir de repas avec des collègues de travail. J’avais un peu trop bu, et mon amant en a profité pour me draguer. Je me suis laissé faire, c’était vraiment bien. Depuis, nous nous fréquentons régulièrement.

J’ai la chance d’avoir un mari qui travaille à l’usine, en équipe. J’ai donc parfois toutes mes nuits de la semaine. Le problème, c’est les enfants. Je dois parfois jongler entre la nounou et les beaux-parents. Mais avec un peu d’organisation, c’est assez facile de gérer son emploi du temps de manière cohérente, et surtout de façon naturelle. Il faut être discret, vos proches peuvent vous balancer à n’importe quel moment, s’ils sont amenés à découvrir vos actes. Vous seriez très surpris de savoir que certains « amis » qui vous entourent sont prêts à vous trahir gratuitement, dans le seul but de faire du mal. Ça ne met pas arrivé à moi personnellement, mais à une amie.

En voyant ça, j’ai immédiatement pris les dispositions nécessaires pour ne pas être la prochaine victime, et j’ai passé un sacré coup de balai dans mon cercle social. Bien sûr, vous n’êtes pas obligés de suivre mes instructions, faites comme bon vous semble, mais il fallait que je vous éclaire sur le sujet. En tout cas, profitez de votre vie de femme, le sexe, c’est essentiel !

TĂ©moignage de Mathilde, 33 ans, Lyon

Bonjour.

Personnellement, je trouve que ma relation extraconjugale met du piment dans ma vie de femme.

Ce qu’il en résulte, c’est que je suis beaucoup plus heureuse dans ma vie de tous les jours. Je donc également plus heureuse que d’habitude dans ma vie de couple, avec mon mari, et c’est vraiment paradoxal. Je sais pertinemment que s’il vient à l’apprendre, il demandera le divorce sur le champ … Je sais que je joue actuellement avec le feu, mais c’est tellement tentant. La question que je me suis posée est simple. Comment coucher toute une vie avec la même personne, en ressentant toujours du désir ? Pour moi, la réponse est simple, c’est impossible. Du moins j’en ai une, mais elle n’est pas très correcte. Je pense que pour faire tenir un couple très longtemps, il faut vivre des expériences sexuelles en parallèle de sa vie maritale.

Je dis ça naturellement, mais je ne sais pas comment je réagirais si j’apprenais que mon mari me trompait avec une autre femme que moi. Je suis d’un naturel très jaloux, et c’est vrai que lorsque j’inverse les rôles, je ressens beaucoup de remords. Parfois, lorsque je passe un moment avec mon mari, et que je le fixe dans les yeux, j’ai du mal à soutenir son regard. J’ai l’impression qu’il va lire dans mes yeux ce que je fais lorsque je lui dis que je vais à la salle de sport avec ma copine. Je sais que c’est impossible, mais vous verrez par vous-même, si vous avez l’occasion de vivre un adultère un jour. Mais bon, heureusement, les bons côtés prennent souvent le dessus sur le reste.

Sinon, pourquoi prendre le risque de tromper son mari ? Lorsque je suis avec mon amant, j’oublie tout, et je vis un véritable conte de fées. Que cela soit sur le plan sexuel, ou du reste, c’est vraiment magique. Je me sens revivre. J’avais cette fâcheuse impression d’être emprisonnée dans ma vie maritale, avec la routine du quotidien qui me rongeait chaque jour. Là, j’ai la sensation d’être dans le coup, de vivre une bonne expérience. J’ai beaucoup confiance en moi depuis que je vois mon amant, et ça se ressent dans ma vie. Même mon mari me trouve plus heureuse, pour vous dire… S’il savait ce qui me rend comme ça ! En tout cas, si vous commencez à ressentir les premiers symptômes de la dépression, car vous n’avez plus l’impression de vivre votre vie de femme, trouvez-vous un amant.

Vous allez vite vous apercevoir que les effets sont garantis, et vous allez vous retrouver propulsé sur un petit nuage. Il y a bien entendu des précautions à prendre. Dans un premier temps, protégez-vous toujours lors de vos rapports sexuels. Votre mari n’y peut rien, pas la peine de lui transmettre une quelconque infection en plus. La deuxième chose primordiale, c’est la discrétion. Il suffit d’une personne de votre entourage qui soit mise au courant, et le reste suivra …

Témoignage d’Alice, 41 ans, Rennes

Coucou Ă  toutes et Ă  tous.

Je tenais à vous écrire afin de vous apporter mon témoignage. J’ai effectivement trompé mon mari l’année dernière. Cela s’est déjà reproduit deux fois depuis.

Ce qu’il est important de savoir, c’est qui si une telle chose se produit, ce n’est pas le fruit du hasard. Il faut déjà un terrain de mal-être dans le couple. C’est très rare qu’une personne trompe son partenaire si tout se passe très bien dans le couple. En effet, pourquoi risquer de tout gâcher, juste pour assouvir une pulsion soudaine ? Bien entendu, il existe des personnes qui souffrent d’une véritable addiction au sexe. Ces gens relèvent plus de la psychiatrie qu’autre chose. Mon témoignage s’adresse plutôt aux personnes qui ont choisi l’adultère plutôt que le divorce. Mon couple bat de l’aile depuis des années, mais j’ai toujours voulu garder le cap, conserver les apparences.

C’est important pour mes enfants. Je pense que lorsqu’ils seront en âge de comprendre, je demanderai le divorce. En attendant, je fais avec. J’ai même retrouvé une certaine complicité avec mon mari depuis le début de l’année. Qui sait, peut-être que cela va s’arranger. Bref, un jour, alors que je faisais des heures supplémentaires au bureau, je sentis le regard d’un collègue sur moi. Je ne l’avais jamais remarqué, mais d’un coup, une envie me chatouillait à l’endroit que vous connaissez tous. Je ne savais pas ce qu’il m’arrivait.

Il faut dire que je n’avais pas couché avec mon mari depuis des semaines, et que j’étais vraiment en manque. Mon collègue se rendit compte de mon trouble, et s’approche de moi, posa ses mains sur mes épaules, et s’appliqua à me masser tendrement. La situation a très vite dérapé, et nous nous sommes retrouvés sur mon bureau. Une vraie scène de film, j’ai tout envoyé valdinguer par terre. Ma jupe était relevée, et mon amant d’un soir me prit là, d’une façon tout à fait vicieuse. Je me sentais comme une femme fatale, mais également comme une salope, et j’aimais ça. Le fait de tromper mon mari rajoutait une couche à mon excitation. C’était un mélange agréable de honte et d’interdit. J’eu un orgasme vraiment puissant.

Après notre acte, j’étais vraiment gêné. Heureusement que cette personne était un stagiaire, il quitta les bureaux au bout de trois semaines. Je n’arrivais même pas à le regarder dans les yeux. Bien sûr, lui, il était très fier d’avoir une milf comme moi sur son tableau de chasse. Disons que le petit est arrivé au bon moment, au bon endroit, ni plus ni moins. Après cette incartade, je ne savais plus trop où j’en étais. Je suis vite retombée sur mes pattes, et avec le recul, je ne regrette absolument pas cette relation extraconjugale.

J’ai même recommencé plusieurs fois depuis. J’avais jusqu’à dernièrement un amant que j’ai fréquenté pendant deux mois. Mais aujourd’hui, je veux redonner une chance à mon mariage, et je me suis promis de rester fidèle. Pour combien de temps ?

TĂ©moignage de Marie, 46 ans, Nantes

Avoir une relation extraconjugale est pour moi un besoin. Je ne fais pas ça pour renier mon mari. Mais il fallait que je franchisse le pas maintenant, et pas lorsque j’approcherai de la ménopause. Je ressens le fort besoin de vivre ma vie de femme.

Je ne suis pas qu’une maman, j’ai aussi des envies. Alors, pourquoi ne pas le faire avec mon mari ? Je ne sais pas. En tout cas, tout va très bien avec lui, et c’est assez paradoxal. Mon amant est lui aussi un homme marié. Nous essayons de nous voir 2 fois par semaine, nous arrivons parfois un petit peu plus, mais rarement moins. C’est devenu un véritable besoin. Ce qui m’énerve le plus, c’est que les quelques amies proches de moi qui sont au courant, se permettent constamment de me juger.

Elles ne réfléchissent pas au pourquoi du comment, elles critiquent simplement, et me font la morale. Je sais que c’est peut-être leur rôle d’ami de m’ouvrir les yeux, elles pensent certainement que mon mariage bat de l’aile, mais ce n’est pas du tout le cas. Je ne sais pas si j’aurais vraiment franchi le pas de la relation extraconjugale si mon amant n’était pas venu me faire du rentre-dedans.

Ça s’est présenté pour moi de façon totalement indépendante de ma volonté. Comme je vous l’ai dit, je n’ai aucun problème d’ordre sexuel, ou autre, avec mon mari. Mais voilà, je me suis fait tenter par ce bel homme, et j’ai plus ou moins cédé à la tentation. C’est une sensation incroyable. Bien entendu, il y a la honte, la culpabilité, et les remords. Mais ces impressions désagréables, et qui n’oublient pas de nous rappeler nos actes, sont vite balayées par cette fabuleuse sensation d’être désiré à nouveau. Je ne sais pas pourquoi j’ai ressenti ça, mais ce fut le cas. Je me sentais comme une gamine de 18 ans, avec son premier amoureux. Je précise qu’entre moi et mon amant, il n’y a aucun sentiment amoureux pour le moment. Mais voilà, je sens qu’au fil du temps, c’est possible que je tombe amoureuse. Je sais aussi que ça va devenir de plus en plus dur à gérer, par rapport à mon mari, à mes enfants. Parfois, j’ai beaucoup de remords, et parfois aucun.

C’est étrange, je ne pensais pas pouvoir être ce genre de femme, mais maintenant je comprends très bien les personnes qui vivent des relations extraconjugales. Je ne comprenais pas, avant ça, pourquoi des personnes qui n’ont aucun problème de couple, se mettent soudainement à tromper leur conjoint. Si vous aussi vous êtes sur le point de franchir le pas, je ne peux vous donner qu’un seul vrai conseil. Soyez très, mais alors très discrète.

Et si votre conscience vous joue des tours, et que vous ressentez le fort besoin de vous confier à quelqu’un, choisissez bien à qui vous allez divulguer cette partie de votre vie. J’ai fait moi-même l’erreur de me confier à une personne très bavarde.

Trois amies femmes, une célibataire, une maîtresse, une femme mariée parlent de leur relation avec leur homme.

Pour tester leur capacitĂ© Ă  plaire et enfin pour Ă©picer leur vie intime, chacune dĂ©cide d’enfiler la panoplie guĂ©pière-bas rĂ©sille-escarpins le soir-mĂŞme, et de se raconter dès le lendemain l’effet produit sur leur mec.

Lire la suite »

Quelles précautions prendre avant une relation extraconjugale ?

Une relation extra conjugale est dans la plupart des cas imprévus. Mais si vous envisagez d’avoir une relation extra conjugale avec un partenaire et cela à court ou à long terme, il vaut mieux que vous prenez le temps d’analyser la situation et de prendre les précautions nécessaire avant de vous lancer.

Lire la suite »

Quoi de neuf du côté des tendances infidèles à venir pour cette année (et sans doute plus).

Voici quelques pistes de réponses.

Lire la suite »

Vous souhaitez disposer de plus de temps pour passer des moments privilĂ©giĂ©s avec votre amant ou votre maĂ®tresse ? Mais vous avez peur d’Ă©veiller les soupçons de votre partenaire ?

Voici quelques recommandations Ă  la fois simples et pratiques …

Lire la suite »

1 – D’un point de vue logique : avoir Ă©tĂ©, ne serait-ce qu’une seule fois, infidèle et Ă  fortiori, si l’on est mariĂ©(e), avoir commis un adultère, implique que l’on aura toujours Ă  porter cette “étiquette” de trompeur / trompeuse …

Lire la suite »

Cas numĂ©ro 1 …

Un jour, une amie m’a dit :

« Je te jure que si j’entre dans un bar, je peux sortir avec un homme en moins de 10 minutes ! Un mec ne dira jamais non Ă  une femme qui a un minimum d’arguments pour le sĂ©duire, si tu voies ce que je veux dire » …

Lire la suite »

L’infidĂ©litĂ© est certes risquĂ©e et critiquĂ©e.

Mais au delĂ  de ces aspects, l’infidĂ©litĂ© est aussi, Ă  sa manière, une source d’innovations !

Exemples …

Lire la suite »

Aux origines de l’expression « avoir un 5 à 7 » …

L’origine de l’expression avoir un 5 à 7 renvoie aux rendez-vous que se donnaient les travailleurs (ouvriers) pour aller boire un verre après le travail.

Ces rendez-vous Ă©taient l’occasion de se dĂ©tendre et de « discuter boulot ».

Mais avec le temps l’expression a pris un autre sens.

Elle est principalement devenue employée afin de décrire les rendez-vous de personnes infidèles après le travail.

Lire la suite »

Dans cet article, nous vous proposons une sĂ©rie de vidĂ©os qui cassent les codes du couple et de l’amour, et ce en utilisant les propres concepts / images / symboles liĂ©s Ă  l’idĂ©al amoureux (la saint valentin, les coeurs, le mariage).

Objectif affiché :

Faire passer un message critique sur la vision traditionnelle du couple dont les frontières s’accordent de moins en moins avec la recherche de plaisirs Ă  la fois personnels et Ă  deux …

Lire la suite »

Page précédente