Mot de passe oublié ?

Renvoi de mot de passe

Accueil Blog A propos


L’infidélité : une notion à géométrie variable

La fidélité – du grec πίστη (písti) – désigne la fidélité bien sûr mais aussi la vérité, l’intégrité, une foi à toute épreuve, la sécurité …

Toutes ces valeurs sont certes louables.

Mais soyons clairs : nous ne vivons pas dans un monde où l’amour est parfait !

De nombreux couples ne sont pas heureux, de nombreux couples divorcent ou se séparent, de nombreux couples sont infidèles …

La fidélité durable est en réalité une chose rare …

Certaines personnes sont heureuses en couple et décident pourtant, un jour ou l’autre, de succomber à la tentation …

D’autres franchissent ce cap parce qu’elles sont malheureuses en couple …

Au final, combien de personnes peuvent affirmer (les yeux dans les yeux) n’avoir jamais trompé :

  • Leur partenaire  actuel (note : les risque de tromperie augmentent au bout de plusieurs années de vie en couple).
  • Un ou une ex ?

Peu en réalité vous en conviendrez.

La probabilité est faible pour que le / la partenaire que l’on a choisi à 20 ans nous satisfasse toujours à 40 ou plus …

Alors de deux choses l’une :

  • Soit on décide de vivre avec sa frustration et on oublie ses désirs.
  • Soit on décide de s’accorder quelques écarts en toute discrétion, pour ne pas blesser l’autre.

De quelle infidélité parle-t-on ?

Toutes les infidélités ne se valent pas.

Nous vous proposons donc d’établir une sorte de typologie des différentes infidélités que l’on peut rencontrer …

Les principales formes d’infidélité :

  • L’infidélité sentimentale et platonique (si l’on tombe amoureux de quelqu’un d’autre).
  • L’infidélité sexuelle : situation compliquée mais qui peut être surmontée selon les cas (si l’amour est là, qu’il s’agit d’une première fois ou s’il s’agit d’un choix assumé par le couple).
  • L’infidélité sentimentale et sexuelle : un cas critique pour le couple.
  • L’infidélité virtuelle : de plus en plus courante et dont la portée reste souvent limitée (de nombreuses personnes flirtent en ligne mais ne vont pas plus loin).

A noter également, la notion d’infidélité dépend aussi d’autres facteurs …

La fréquence des infidélités.

Il est en effet possible de différencier les infidélités :

  • Accidentelles (si l’on a un peu bu lors d’une soirée et que l’on se fait draguer par exemple).
  • Opportunistes (si l’on a envie de réaliser un fantasme impossible en couple ou de se faire plaisir de manière ponctuelle).
  • Ou encore régulières (si l’on a une double-vie).

Comme vous pouvez le constater, il existe en réalités différentes formes d’infidélités.

Il convient de garder cette remarque en tête afin d’éviter de tomber dans des discours trop caricaturaux lorsque l’on aborde ce sujet.

Prenons un exemple en la matière :

Le sens commun veut que :

  • L’infidélité serait anormale et la fidélité la norme
  • L’infidélité serait un acte strictement négatif et la fidélité un acte louable.
  • Une personne infidèle est forcément plus coupable qu’une personne trompée (plutôt considérée comme une victime).

NON !

Nous venons d’avancer de nombreux arguments afin de nous porter en faux contre cette idée – qui au passage fait du mal à tous les couples qui croient en l’idée d’une fidélité absolue et qui se retrouvent un jour ou l’autre trompées …

Nous estimons pour notre part que :

  • L’infidélité est tout autant normale que la fidélité
  • L’infidélité n’est pas forcément un acte négatif et qu’il peut au contraire être comme une solution pour certains couples (pour mieux se retrouver ou pour mieux se séparer).
  • Une personne infidèle n’est pas forcément une ‘mauvaise’ personne qui veut du mal à son / sa partenaire.

Notons également que l’avis de gens sur ce sujet dépend en général du fait qu’ils ont déjà été infidèles ou pas …

  • Les personnes qui ont déjà été infidèles sont en général indulgentes envers elles-mêmes puisqu’elles sont déjà passées par là.
  • Elles ont généralement moins d’illusions / une vision moins manichéenne sur le couple et sur l’amour …

Pour conclure, permettez-nous d’avancer une dernière observation :

  • A nos yeux, l’infidélité occidentale vaut mieux que la fidélité dictée dans certains pays où les femmes n’ont que très peu ou pas de respect du tout ! L’infidélité tolérée n’est-elle pas le signe d’une société qui respecte les choix sentimentaux et sexuels des membres qui la composent ?

Envie de faire des rencontres discrètes ?

Rubrique de l'article : Infos